Salaire «dérisoire» des cleaners: «On va entamer une grève de la faim», dit la CTSP

 

Manif Madam 19.04.17

Après les détenteurs du plan d’assurance Super Cash Back Gold, c’est au tour des cleaners des établissements scolaires d’avoir recours à une grève de la faim. La décision a été prise, jeudi 15 juin, au siège de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) à Rose-Hill, à l’issue d’un vote de principe. «On s’attendait que le budget prenne en considération la situation de ces femmes qui ne touchent que Rs 1 500 mensuellement. En vain. Cela fait déjà trois ans que nous faisons appel au gouvernement. On a fait un vote de principe. On fera une grève de la faim», a catégoriquement déclaré leur porte-parole Jane Ragoo

Cela fait trois ans que les syndicats de la CTSP militent pour ces femmes qui touchent un salaire «dérisoire». En 2014, 328 des 600 employés avaient pu avoir une hausse salariale et toucher un salaire de base de Rs 8 500. Le reste des employées obtiennent toujours Rs 1 500 par mois. En avril dernier, plus d’une centaine d’hommes et de femmes ont participé à une marche pacifique, à Rose-Hill, pour dénoncer ce que la CTSP considère comme une  «exploitation». Ils avaient profité de l’occasion pour lancer un appel au gouvernement et au ministère du Travail pour améliorer la situation de ces travailleurs. 

Par contre, aucune décision n’a été prise pour ceux qui ont décidé d’entamer une grève de la faim, déplorent Jane Ragoo et Reaz Chuttoo, président de la CTSP. Une assemblée se tiendra, le samedi 24 juin, pour décider de la marche à suivre. En ce qui concerne la grève de la faim, elle devrait se faire au mois d’août, pendant les vacances scolaires. 

Credit / Article :l'express.mu