Manifestation à Rose-Hill : La CTSP réclame le respect des droits de la femme

Ce rassemblement, qui a réuni une centaine d'hommes et de femmes, avait pour but notamment d'alerter l'opinion publique sur plusieurs inégalités touchant les femmes, notamment en termes de salaire. « Ena 100 000 travayer, don 85% fam, ki travay dan zon frans ek “sea food hub” e ki zot lapey ankor anba Rs 5 200 par mwa. Comment li posib ? Aret fer dominer ar madam », lance une jeune femme travaillant comme femme d'ouvrage à Rose-Hill.
Les protestataires entendaient également dénoncer les cas de harcèlement sur les lieux de travail. « Ena trop bokou madam ki gagn harselemen ek violans dan travay mai ki pa pe denonse akoz zot pa le perdi zot plas », lançaient ainsi des manifestantes, pancartes en main. La dirigeante de la CTSP, Jane Ragoo, s'est dit pour sa part « choquée » qu'il faille chaque année organiser une manifestation pour faire entendre la voix des femmes. « Nou pe manifeste pou ki bann patron tann nou lavwa ek comens sanz zot atitud. Azordi, rien in change, madam pe kontinie trim so lavi ek ban lapey miserab ek zot pe gagn bann problem dominasion ek zot patron. Azordi lalwa ne pli protez travayer me protez patron », dit-elle.
La marche pacifique était également dédiée aux jeunes, présents en grand nombre. « C'est important pour nous d'être présentes aujourd'hui pour défendre les droits des femmes. Il y a trop d'injustice envers les femmes. Le gouvernement ne nous donne pas assez l'opportunité de nous exprimer et d'obtenir des postes importants. Nous voulons que ça change et ça va changer ! » a lancé un groupe de jeunes femmes. La manifestation a pris fin devant le rond-point de la poste de Rose-Hill.

Credit / Article : Lemauricien