Reeaz Chuttoo: «S’il faut faire partir le gouvernement, ce n’est pas pour faire revenir celui d’avant»

Ctsp

«Le gouvernement ne fait rien de plus que des déclarations, et certains travailleurs commencent à se demander si le gouvernement d’avant ne valait pas mieux.»Reeaz Chuttoo porte-parole de la Confédération des Travailleurs des Secteurs Publique et Privé (CTSP) est particulièrement remonté. Avec d’autres syndicalistes, il a tenu une conférence de presse ce mardi 25 avril à Port-Louis.

«Il ne faut pas tomber dans le panneau de la bipolarité politique», poursuit toutefois Reeaz Chuttoo en ajoutant que «c’est bel et bien le gouvernement de Navin Ramgoolam qui a limité les droits des travailleurs. S’il faut faire partir ce gouvernement, ce n’est pas pour faire revenir les anciens fonctionnaires». Selon lui, avec l’approche de la présentation du Budget, ce n’est pas avant la fin de l’année, voire l’an prochain, que le gouvernement s’attaquera à la loi du travail. «Ce qui sera trop tard.»

La CTSP a aussi critiqué le manque de communication de la part du ministère du Travail. Reeaz Chuttoo, notamment en ce qui concerne la sécurité du travail et le bien-être des travailleurs. «Qu’il s’agisse de travailleur dans les bureaux ou manuels, ils souffrent tous de la pression, or les dégâts sur la santé mentale ne sont pas visibles», martèle Reeaz Chutoo. «Il y a plusieurs manquements aux conventions internationales.» La CTSP a déposé plainte au Bureau international du Travail, faisant état de tous les manquements aux conventions du travail.

La CTSP a aussi prévu plusieurs activités ce week-end, en marge de la célébration du 1erMai. Vendredi, une exposition est prévue à Rose-Hill, de 11 à 16 heures aux abords de la poste sur la sécurité au travail. Puis, le  1er mai, une marche est prévue à 10 heures entre Rose-Hill et  Beau-Bassin.

 Credit / Artcile : L'express.mu