Lois du Travail - presidence un comité ministériel : La CTSP réclame le désistement de Collendavelloo

« Collendavelloo finn tou letan defann patrona ek sanksionn travayer. Avek Collendavelloo a la tet komite ministeriel pou get amandman la lwa travay, travayer so drwa an danze ! », avancent Jane Ragoo et Reeaz Chuttoo, respectivement président et secrétaire général de la Confédération des travailleurs des secteurs public et privé (CTSP) dans un tract qui devait être distribué aujourd'hui lors d'une manifestation de la fédération syndicale devant l'Hôtel du Gouvernement. Cette manifestation a été annulée à cause du mauvais temps, ont indiqué les deux syndicalistes au Mauricien.
Nos deux interlocuteurs rappellent que la CTSP a été fondée en 2003 dans le sillage de la grève chez White Sand Tours alors qu'Ivan Collendavelloo était le conseiller légal de ce tour-opérateur. « Travayer finn lisansie par dizenn a koz ti rant dan la grev », regrettent-ils.
Jane Ragoo et Reeaz Chuttoo mettent en avant que l'Alliance Lepep a remporté les élections de décembre 2014 sur la base de deux promesses aux travailleurs : l'introduction d'un salaire minimum et des amendements à  l'Employment Rights Act (ERiA) et l'Employment Relations Act (EReA) « ki pou protez travayer ». Ils déplorent que plus de deux ans après  ces deux promesses n'ont pas été honorées.
« Minis travay Soodesh Callychurn finn an outr plusieur fwa donn travayer lespoir par anons introdiksion enn ‘Portable Severance Allowance Fund’ et lezot promes. An desam 2016 li finn mem dir dan parlement ‘2017 will be the year of the workers’. Me kan nou aprann ki enn komite ministeriel konpoze de 12 minis finn konstitue pou get bann amandman dan la loi travay, nou trouve ki mem taktik Sithanen ti servi an 2008 kan li ti met dibout enn ministerial committee de 9 minis. Nou finn ankor plis perdi konfians ek lalians lepep kan nou finn aprann ki Collendavelloo ki pe presid sa komite de 12 minis-la », élaborent les deux syndicalistes.
Jane Ragoo et Reeaz Chuttoo disent déplorer par ailleurs que ni le Premier ministre, Pravind Jugnauth, ni les senior ministers Showkutally Soodhun et Nando Bodha, et encore moins les autres ministres membres de ce comité ministériel sur les amendements aux lois du travail, n'ont daigné répondre à leurs demandes répétées pour les rencontrer et discuter de la question.
« Soodhun refiz zwen syndika me li pa ti esite pou zwen patronat sekter Textile ki ti menas li pou ferme zot lizinn. Dan 24 er Soodhun ti pran pozision dan media pou protez lintere patrona et bann patrona inn reisi gagn drwa fer travayer etranze gagn work permit pou 8 ans. Zis dan Moris ki sa existe », rappellent-ils.
Et de poursuivre : « Kan nou demann bann amandman fondamental pou protez droi travayer, se nou konba pou la zistis ek nou liberte. Zot pa le zwen travayer parski travayer pa finn kontribiye finansierman dan zot kanpagn.  Me se travayer ki pou vote. Rezime PTr-MMM  ti ‘over confident’ zot pou gagne eleksion 2014. Mem l’alliance lepep pa ti atann zot pou gagn eleksion. Travayer fin azir silansiezman », préviennent les deux syndicalistes.
Le ministre Collendavelloo n'était pas disponible pour un commentaire ce matin au regard de cette demande de désistement. Il réagira ultérieurement selon un de ses proches collaborateurs.

Credit / Article : Lemauricien