GRÈVE DE LA FAIM DES CLEANERS : LE MINISTÈRE DE L’EDUCATION CAMPE SUR SES POSITIONS

Le ministère de l’Education ne compte pas employer les cleaners à ce stade. C’est ce qu’a affirmé Reaz Chuttoo, le représentant syndical de ces dernières, ce mercredi 18 octobre. 

Ce mercredi, les huit grévistes de la faim ont reçu la visite d’un représentant du ministère du Travail. « Il nous a informés que la révision salariale n’est pas un problème. Toutefois, nous avons encore une fois précisé que nous avons deux demandes, dont l’augmentation des salaires et la sécurité d’emploi de ces cleaners. Si ces dernières travaillent pour des sous-traitants, comme maintient le ministère de l’Education, il n’y aura pas de sécurité », a expliqué Reaz Chuttoo.

Le syndicaliste a entamé une grève de la faim au jardin de la Compagnie, aux côtés de ces femmes qui touchent un salaire mensuel de Rs 1 500.Femmes _cleaners _171017