CTSP : Manifestation des employés d'Airmate, les syndicalistes demandent un alignement salarial

Une manifestation s’est tenue ce matin devant l'Air Mauritius Building par les syndicalistes de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) et des quelques employés de la compagnie Airmate. Ces derniers demande que le nouveau gouvernement les prenne en considération en alignant leur salaire sur ceux des employés d'Air Mauritius.
« Bann citoyen morisien pa kapav cautionn enn tel diskriminasyon », fait comprendre Reaz Chuttoo à travers cette manifestation. Selon ses propos, 800 jeunes de la compagnie Airmate, sous la direction d'Air Mauritius, ferait le même travail et porterait le même uniforme que les employés de la compagnie nationale, mais ils n’obtiendraient cependant pas la même rémunération et les mêmes privilèges que chez Air Mauritius. Reeaz Chuttoo a de fait lancé un appel au nouveau gouvernement afin que celui-ci « mette de l’ordre », et ce dans les délais les plus brefs.
Le syndicaliste avait rencontré hier le CEO d'Air Mauritius, qui a reconnu que « Airmate a été créée dans le but de faire réduire le coût des salaires des employés ». De plus, l’ancien gouvernement n’aurait pas permis au CEO d’Air Mauritius de rencontrer les syndicalistes. Et ce n’est que sous le nouveau régime que le permis aurait été accordé.
Pour Reeaz Chuttoo, la situation est « critique ». Il poursuit : « Nou nepli ena choi, nou bizin ki dimoune trouve ki pe arive. » Après cette manifestation, la prochaine étape sera, selon le syndicaliste, de distribuer des tracts aux touristes et de rendre cette campagne « internationale ». Si suite à toutes ces actions rien est encore fait, le président de la CTSP menace de décréter une grève.
Le cas aurait été rapporté au ministre des Finances et les syndicalistes attendent le nouveau budget pour passer à l’action. « Le cas d’Airmate ne concerne pas que les quelque 800 employés de la compagnie, mais aussi toute la nation. Nous ne voulons pas que cette situation se répète dans d’autres firmes privées », a lancé Reeaz Chuttoo. De plus, la CTSP se dissocie, à travers une pétition, de la réintégration de l’ancien General MANAGER d’Airmate Ashwin Goorah.