CTSP À ROSE-HILL : Travail et salaire décents réclamés

En marge de la Journée mondiale pour le travail décent, célébrée officiellement le 7 octobre, des centaines de travailleurs, comprenant Mauriciens et étrangers, ont manifesté dans les rues de Rose-Hill hier après-midi, à l’initiative de la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé (CTSP). Après les secousses au niveau de Airmate Ltd et des casinos de Maurice, aussi bien que les séquelles de la chute de BAI entre autres, les manifestants ont voulu envoyer un message fort au patronat et au gouvernement en réclamant un travail et un salaire décents.
Cette manifestation comprenait les employés des casinos de Maurice, d’Air Mauritius et d’Airmate Ltd ainsi que les travailleurs étrangers en poste dans une usine textile de Curepipe et dont les conditions de travail seraient déplorables. Munis de pancartes frappées de différents messages, les travailleurs ont scandé plusieurs slogans : “Travay décent, salaire décent” ; “Solidarité fer dan laksyon” et “Gouverna allé, gouvernma vini zot tou parey”. La marche, qui avait débuté à la Place Margéot, soit à la gare routière de Rose-Hill, s’est poursuivie dans les artères principales de la ville avant de prendre fin dans l’enceinte du Plaza.
Plusieurs décisions ont été entérinées et votées à l’unanimité au cours de ce rassemblement. D’abord les centaines de travailleurs en provenance de différents secteurs d’activités ont garanti leur soutien aux ouvriers étrangers de cette usine textile de Curepipe qui a été de passage warned par la CTSP en ce qu’il s’agit du traitement réservé aux étrangers. De plus, la confédération réclame l’intervention immédiate du ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, concernant les conditions de travail des femmes affectées au nettoyage des toilettes des écoles publiques qui perçoivent une rémunération mensuelle de Rs 1 500.
Par rapport à la situation chez Airmate Ltd, les responsables syndicaux de la CTSP, dont Jane Ragoo et Reeaz Chuttoo, demandent à Air Mauritius de prendre une décision dans les meilleurs délais en ce qu’il s’agit du sort qui sera réservé aux employés. “Nous sommes très satisfaits du déroulement des activités. En collaboration avec la FTU et la FPU, nous avons pris la décision de tenir deux manifestations hier, soit une dans la matinée à Curepipe pour les employés des casions de Maurice et une autre à Rose-Hill dans l’après-midi. Nous ne voulions pas rater l’occasion de célébrer dignement la Journée mondiale pour le travail décent”, a déclaré Jane Ragoo à Week-End, tout en faisant comprendre que le combat syndical en faveur des travailleurs se poursuit.
D’ailleurs, les activités en marge de la Journée mondiale pour le travail décent se poursuivront avec la tenue d’un forum-débat mercredi à la salle Syndicat Travayer à Rose-Hill. Cinq intervenants sont annoncés dont deux avocats, en l’occurrence Dev Ramano et Rubna Daureeawoo-Daood, Sheila Bunwaree, Vassant Bunwaree et le syndicaliste Reaz Chuttoo.