A L’INITIATIVE DE LA CTSP : Mobilisation contre les licenciements

Samedi dernier, Place Raymond Chasle, Rose-Hill, la syndicaliste Jane Ragoo s’est alarmée que des travailleurs licenciés lui ont parlé de se suicider pour attirer l’attention des autorités sur leur sort. Elle intervenait au début de la marche pacifique que la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) a organisée contre la vague de licenciements ainsi que l’insécurité d’emploi qui secouent le pays.
« Ena travayer pe koz swisid ! Ena pe dimann mwa si « nou bizin swisid nou kouma finn fer dan sertin pei » ? Eski bizin al dan plas piblik met dife ar nou pou ki bann otorite pran nou o serye ? », a soutenu la secrétaire de la CTSP, Jane Ragoo. « Se sa ki zot pe atann ? », s’est-elle indignée. Quelque 1 000 personnes — des employés d’Airmate Ltd et des entreprises du groupe BAI ainsi que leurs proches — ont marché pacifiquement dans les rues de Rose-Hill pour protester contre la vague de licenciements et d’insécurité d’emploi qui secouent le pays. Jane Ragoo a exhorté les licenciés ainsi que ceux dont l’emploi est menacé de se regrouper autour de leurs syndicats respectifs pour mieux se défendre. « Syndika se tou travayer ansam, parski nou konba li zis », a-t-elle martelé.
La syndicaliste a déploré que malgré l’espoir suscité par l’Alliance Lepep après son élection en décembre dernier, « les travailleurs rencontrent toujours des problèmes ». Elle a évoqué le cas des nettoyeuses d’établissements primaire et secondaire du gouvernement touchant toujours Rs 1 500 par mois, celui des licenciés des entreprises BAI et ceux qui sont menacés de licenciements, ainsi que les employés d’Airmate Ltd, entre autres. « San kont sa bann milye somer ki ankor ena-la », a-t-elle fustigé. « Gouvernman Lepep bizin konpran ki linn eli lor baz bann promess ki li finn fer travayer. Eski travayer bizin ruinn so lasante ar la grev lafin pou fer gouvernma konpran ki zot pe soufer ? Gouvernman bizin konpran ki li bizin protez lanplwa, parski san travay pei na pa pou avanse », a-t-elle insisté.
Le président de la CTSP, Reeaz Chuttoo, a, pour sa part, intimé au gouvernement de ne pas oublier les employés affectés par la crise dans le groupe BAI et chez Airmate Ltd, entre autres. « Zot finn eli par lepep, zot bizin travay pour bann travayer. Travayer pa bizin mesaz synpati, zot bizin ki gouvernman pran aksyon pou protez zot lamplwa », a-t-il déclaré.
Jack Bizlall a, lui, plaidé pour l’unité syndicale. « Mo swete ki la kriz kot BAI na pa met dezord parmi bann syndika », a-t-il mis en garde.
Jane Ragoo a donné rendez-vous aux travailleurs le dimanche 21 juin pour une autre manifestation, Place Raymond Chasle, à côté de la poste de Rose-Hill. « Pou ena rapor Air Mauritius ek lezot rezilta bann negosiasyon. Nou pou gard la presyon parski nou pa le ki enn sel travayer perdi plas », a-t-elle lancé à une foule enthousiaste. Les manifestants ont ensuite défilé en direction du Plaza.