À ROSE-HILL : L’insalubrité d’Arab Town pointée du doigt par les occupants

La Distributive Trade Employees Union, qui représente les intérêts des occupants de la foire Arab Town à Rose-Hill, fait part de son mécontentement au sujet de l’état de délabrement dans lequel se trouve cette foire depuis plusieurs années.
Toiture qui coule en temps de pluie, absence de toilettes, manque de lumière. Ce sont là les trois principales doléances exprimées par la Distributive Trade Employees Union qui défend les intérêts des marchands d’Arab Town. Selon Salim Boodhoo, son porte-parole, la foire Arab Town n’a pas connu de travaux de maintenance et de remise à neuf depuis plusieurs années. Ainsi, lorsqu’il pleut, les articles se retrouvent mouillés, certains abîmés, ce qui a obligé les occupants à colmater eux-mêmes les trous de la toiture en utilisant des boîtes en carton et autres matériels comme des bâches.
Du côté de la mairie des villes sœurs, le maire, Ken Fong Suk Koon, réplique que la situation date de plusieurs années et que les instances municipales sont conscientes des problèmes rencontrés par les occupants de cette foire. « Nous avons rencontré l’association et les marchands à deux reprises. Nous sommes au courant que la toiture coule lorsqu’il pleut. Nous concédons que la situation est difficile pour les occupants », affirme le maire dans une déclaration ce matin au Mauricien. Au sujet de la fourniture d’électricité, il affirme que la mairie, qui est propriétaire des lieux, ne dispose pas du feu vert des Fire Services car les structures installées illégalement par certains occupants et les boîtes installées dans les allées représentent un obstacle pour l’évacuation des lieux en cas d’incendie ou de sinistre. « Nous avons reçu beaucoup de plaintes concernant des bousculades à cause des passages rendus étroits, la présence des marchands ambulants, entre autres, et nous avons dû sévir contre certains occupants de la foire la semaine dernière pour leur faire comprendre qu’ils doivent opérer dans les périmètres de leurs étals et ne pas obstruer le passage », dit-il. Il demande aux marchands, de même qu’aux propriétaires des magasins dans le centre-ville, de se conformer aux lois et libérer les passages piétons. « Tous doivent respecter la loi et ne pas obstruer le passage aux piétons », ajoute le maire des villes sœurs.
La mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill est confrontée à deux choix, selon les explications du maire qui a fait comprendre que le sort d’Arab Town est lié aux futurs projets d’infrastructures avec le projet de métro léger qui a refait surface et qui pourrait avoir un impact sur la décision de rénover la foire ou de la déplacer dans un autre lieu. Il se pourrait en effet qu’avec la construction d’un nouveau marché pour Rose-Hill faisant partie d’un plan intégré, que les foires Arab Town et Da Patten soient également délocalisées.
Ken Fong Suk Koon devait faire comprendre que la mairie ne compte pas dépenser de l’argent si jamais la foire devait être appelée à être délocalisée dans un futur proche. « Un budget de Rs 11 M a été estimé pour la rénovation complète de la foire Arab Town, comprenant la réfection de la toiture, l’aménagement de toilette et de points de lumière. Une fois la confirmation reçue à ce sujet, le conseil sera en mesure de prendre une décision au sujet du sort d’Arab Town », affirme notre interlocuteur.


Inspecteur agressé : les occupants démentent
La Distributive Trade Employees Union a réagi à un article publié dans Le Mauricien du 4 juin dernier concernant des tensions entre des occupants de la foire et des inspecteurs lors d’une descente jeudi dernier. Elle dément que l’un des marchands d’Arab Town ait agressé un inspecteur de la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill durant l’exercice de ses fonctions lors d’une descente des lieux visant à faire enlever les prélarts installés par les marchands. Ces prélarts ont été installés pour éviter les fuites d’eau et que les articles ne soient abîmés, explique Salim Boodhoo.
Le maire des villes sœurs rétorque qu’une enquête policière est en cours et qu’il fera une déclaration à ce sujet en temps et lieu.