[VIDÉO] « NOTRE SALAIRE NE SUFFIT PAS À SUBVENIR À NOS BESOINS FAMILIAUX », CONFIE UNE FEMME CLEANER

Bien qu’on célèbre la Journée mondiale du refus de la misère ce mardi 17 octobre, quatre femmes cleaners, ainsi que les syndicalistes Jane Ragoo et Reaz Chuttoo, en sont à leur deuxième jour de grève de la faim.

Ils ont entamé cette action au jardin de la Compagnie pour protester contre les conditions d’emploi de ces cleaners, qui touchent un salaire mensuel de Rs 1 500. Ils affirment que cette somme est insuffisante. Parallèlement, d’autres cleaners ont tenu une manifestation pacifique devant le Parlement cet après-midi.

« On a des enfants qui sont scolarisés. Je demande à la ministre de l’Education de comprendre nos soucis », confie une des grévistes.

« Un salaire de Rs 1 500 ne suffit pas à subvenir à nos besoins familiaux. C’est dur. Je dois célébrer ma fête ce jeudi et aujourd’hui, je me retrouve à dormir à la belle étoile », lâche une cleaner, en pleurs.

Elles réclament l'intervention du Premier ministre dans cette affaire